Glowbl : de nouveaux outils pour enseigner pour des étudiants plus impliqués

L’enseignement entame sa révolution numérique et change ses méthodes d’apprentissage – Les nouvelles technologies et en particulier les écrans, ont profondément changé le rapport à l’apprentissage et au travail. Les universités et les grandes écoles lancent des expérimentations prenant en compte ce paradigme tout en s’ouvrant beaucoup plus à l’international. La plate-forme de communication et de collaboration en temps réel, Gowbl participe à cette révolution dans l’éducation en proposant un outil facilitant le travail collaboratif en groupe préparant ainsi les étudiants aux nouvelles méthodes en entreprise…

La plate-forme permet également de suivre et de participer à des cours en ligne. Son outil de visioconférence, doté de bulles visiophoniques, permet à tout professeur de créer une salle de cours virtuelle et d’interagir en direct avec ses élèves connectés. L’ESDES, école de commerce et de management qui fait partie de l’université catholique de Lyon, utilise le dispositif et réfléchit à la place du cours magistral dans le cursus universitaire. Avec cette nouvelle référence dans le monde de l’éducation, Glowbl participe aux débats sur l’enseignement numérique en proposant une nouvelle expérience concrète dans le domaine.

L’ESDES, école de commerce et de management de l’université catholique de Lyon, a intégré la plate-forme Glowbl dans son cycle de master. L’année précédente, les étudiants se sont formés au logiciel Sphinx (solution d’enquêtes et d’analyses de données) dans les conditions réelles d’un projet. Certains jouaient le rôle d’ambassadeur avec d’autres droits d’utilisation du logiciel afin de coordonner les questions venant des autres étudiants. Cette méthode a démontré que plus impliqués et moins « passifs » que dans un cours magistral, les étudiants étaient plus attentifs.

Des étudiants plus attentifs

Non seulement la plate-forme Glowbl permet aux étudiants d’accéder à des ressources à distances mais aussi aux intervenants étrangers de donner des cours. Grâce à ces méthodes, les étudiants acquièrent des savoirs tout en se familiarisant avec des techniques de travail en groupe à distance.

Le rapport enseignant-élèves prend une nouvelle dimension. La prise de parole et les échanges sont facilités. C’est le sens de l’évolution de l’enseignement et, utilisé en complément de l’enseignement traditionnel, c’est une vraie valeur ajoutée dans la construction d’un programme pédagogique.

Les séances d’apprentissage en petits groupes collaboratifs sont devenues indispensables pour préparer les élèves aux évolutions induites par le numérique. Dans cette perspective, de nouveaux modèles d’apprentissage émergent, notamment les SPOCs. Sorte de classe inversée, les SPOCs sont de véritables séquences pédagogiques accessibles par petits groupes d’étudiants pour ensuite être retravaillées avec les enseignants. L’université de Cergy-Pontoise, fer de lance des SPOCs y voit une source de grande efficacité.

Désormais en se connectant sur Glowbl, les élèves ou étudiants peuvent discuter, écouter et assister à la conférence de leur professeur comme s’ils se trouvaient dans la salle de cours. Doté de sa bulle visiophonique, chacun peut se déplacer à son gré sur la plate-forme et se mettre à côté de la personne de son choix, son binôme pour un TD par exemple. Afin de reproduire, les interactions de la vraie vie, il est possible de discuter voire, de chuchoter avec son voisin sans pour autant perturber le cours du professeur.

ENS Lyon, Epitech, Lyon II, Lyon III, ESDES, Escp, Ifag, ou encore l’IAE de Lyon travaillent avec la plate-forme Glowbl.

Un clic, un cours

En outre, parce que les emplois du temps sont souvent chargés et le travail collaboratif de plus en plus répandu, chacun peut en quelques clics accéder à la plate-forme Glowbl, plus besoin d’installer de lourds dispositifs de visioconférences (micros, logiciels,…). A distance et en temps réel, elle rend possible le fait d’être à deux endroits à la fois.

L’université hors les murs, les défis d’entreprise

Laurent Potel, co-fondateur de Reezocar a utilisé la plate-forme Glowbl pour organiser un challenge entre étudiants d’une vingtaine d’écoles de commerce dont : l’Essca, Kedge, l’Esdes, l’ESG ou encore l’Inseec.

Les étudiants avaient 72h pour répondre à un cas pratique en marketing. L’équipe de Reezocar et les étudiants ont échangé via la plate-forme Gowbl permettant d’expérimenter la gestion de projet avec des équipes décentralisées. « Je vois également Glowbl comme une brique supplémentaire pour faciliter la communication entre équipes et le fonctionnement en mode projet. » ajoute Laurent Potel.

En quelques semaines la start-up Reezocar a organisé le concours 100 % on line permettant à tous les étudiants de participer où qu’ils se trouvent. « La communication directe avec les étudiants a rendu le challenge beaucoup plus dense en échanges et donc en valeur, aussi bien pour les étudiants que pour nous. » souligne Laurent Potel.

 

A propos de Glowbl

Glowbl est une start-up française créée en 2011. La société fournit des solutions de communication et de collaboration en temps réel et basées sur le cloud. Avec plus de 60 000 utilisateurs, la plate-forme rencontre un succès croissant auprès des utilisateurs qui trouvent en Glowbl un outil puissant et simple à utiliser pour organiser des rencontres en temps réel sur le web et entre personnes distantes. Gratuit dans sa version de base, Glowbl s’intègre simplement avec toutes les applications, les services web et les réseaux sociaux. La société est basée à Lyon.

 

Plus d’information sur www.glowbl.com

@Glowbl_Official

Pour en savoir plus sur Glowbl :

Agence Tukilik / Groupe Révolution 9 pour Glowbl

Tommy Vaudecrane / Séverine Picault

glowbl@tukilik.com / 01 49 29 53 12 / 06 16 29 35 97

Recommended Posts