Home Formation à distance Comment réaliser un MOOC captivant ?

Comment réaliser un MOOC captivant ?

par admin
comment réaliser un MOOC captivant

Arrivés par milliers en France au début des années 2010, les MOOCs promettaient de révolutionner la formation individuelle. Après quelques années de mise en ligne, le savoir véhiculé par les MOOCs peine à passionner les foules sur la longueur. Quelles solutions apporter pour réaliser un MOOC qui ne soit pas voué à l’échec ?

Comment faire un MOOC qui captive ses apprenants ?

Face aux milliers de MOOCs qui peuvent se concurrencer sur le marché, il peut être difficile de retenir l’attention des participants potentiels. Ces derniers, s’ils ne se sentent pas correctement formés ou investis, délaissent peu à peu la formation. Réussir à faire un MOOC captivant passe ainsi par quelques étapes essentielles, allant de la préparation de contenus au tournage des sessions.

1. Bien définir le projet du MOOC

Avant de se lancer dans la création d’un MOOC, il s’agit de déterminer clairement ce que cette formation doit apporter à l’apprenant. Il sera alors possible de développer les contenus, les axes à envisager. Surtout, ce sera le moment de définir de quelles manières cet apprentissage sera partagé. La définition du projet doit permettre de confirmer que le MOOC est le format le plus approprié. Seront alors définis le public cible et l’objectif pédagogique.

2. Inclure des intervenants de toutes expertises

Une fois que le projet est défini, la construction du MOOC se fait en collaboration avec une équipe compétente. Il faut savoir s’entourer des bons experts pour chaque mission, tels qu’un ingénieur pédagogique pour concevoir le plan de formation, des enseignants pour alimenter ce dernier en contenus ou encore un ingénieur vidéo/son pour réaliser la production des cours vidéos.

3. Scénarios et contenus : bien préparer les cours du MOOC

Pour faire un MOOC qui fonctionne, il est nécessaire d’avoir un plan de formation défini et scénarisé. Cela permet de fluidifier l’enseignement une fois qu’il sera lancé, et d’apporter des réponses précises aux questions des apprenants. L’équipe définit ainsi un calendrier précis afin de réaliser l’ensemble des ressources pédagogiques, d’animation et d’accompagnement du MOOC.

Les supports de cours peuvent ainsi être réalisés, généralement en format vidéo. La longueur idéale pour captiver les apprenants d’un MOOC est d’environ 7 minutes, même si les formats plus longs à valeur ajoutée sont appréciés aussi. Dynamisme et diversité des projets, ainsi que des supports de cours, restent toutefois la clé pour organiser un MOOC durable.

A lire aussi : Formation : les différentes méthodes pédagogiques à connaître

4. Mettre en valeur l’apprenant en utilisant des outils interactifs

Les espaces de partage comme les moments d’évaluation et de quiz sont par conséquent des éléments essentiels à inclure dans l’organisation d’un MOOC. Cela permet aux apprenants de participer, d’interagir et de tester régulièrement leurs compétences. Ils se sentent ainsi davantage impliqués, ce qui assure une meilleure pérennité au MOOC. Ce dernier peut, en prime, évaluer au fil des promotions grâce à des outils de questionnaire de satisfaction des apprenants.

A lire aussi : MOOC : comment mettre en valeur les participants et les impliquer ?

Comment organiser un MOOC plus attractif pour éviter l’échec des apprenants ?

Pour éviter le décrochage des apprenants et les encourager à suivre la formation jusqu’à la fin, certaines universités et autres défenseurs des MOOCs explorent des pistes d’amélioration de ce support de formation à distance. L’interactivité des apprenants et des formateurs est l’élément principal à travailler.

1. Impliquer davantage les apprenants pour éviter le décrochage

Pour rendre un MOOC plus engageant, l’une des pistes privilégiées consiste à impliquer directement les apprenants dans le processus de formation en leur proposant de réaliser des projets concrets et collectifs comme des travaux pratiques. Le travail et l’investissement sont valorisés, en plus d’instaurer un esprit d’équipe et de rapprocher les apprenants entre eux. Privilégier le lien humain se révèle, en réalité, le meilleur moyen d’assurer le succès d’une formation en ligne.

A lire aussi : L’importance des relations humaines pour réussir une formation

2. Organiser plus de rendez-vous en direct pour dynamiser le MOOC

L’interaction est au cœur de cette idée d’amélioration des MOOCs. Plus généralement sous forme de vidéo, d’audio, ou de supports textes, les MOOCs peinent de plus en plus à capter les apprenants. Pour réduire le taux d’abandon des MOOCs, les échanges entre apprenants et formateurs sont encouragés, tout comme les interactions entre apprenants entre eux. Ces échanges peuvent prendre différentes formes :

  • Un direct vidéo, à l’instar d’une classe virtuelle  pendant laquelle le formateur revient sur les zones d’ombre de la formation et répond aux questions des internautes.
  • Des rencontres physiques entre apprenants et si possible avec le formateur pendant le parcours de formation.
  • Une solution alternative moins instantanée mais tout autant pertinente : les forums et autres plateformes en ligne. Les apprenants posent leurs questions et le formateur y répond en ligne.

3. Bien choisir les intervenants pour ne pas faire un MOOC poussiéreux

Un des paramètres influant sur le taux de complétion d’un MOOC n’est autre que l’intervenant qui délivre la formation. En effet, les apprenants sont plus enclins à suivre une formation dispensée par une personne au charisme fort, et ce, même si le sujet du MOOC ne les intéresse pas pleinement de prime abord. Au-delà du contenu même de la formation, il est essentiel de choisir un intervenant charismatique, expert dans son domaine et pédagogue, dont le savoir sera un moteur pour les apprenants.

A lire aussi : Formation en ligne : 5 conseils pour animer une classe virtuelle efficace

Comment faire un MOOC au taux de complétion élevé ?

Le taux de complétion d’un MOOC est un indicateur qui permet de connaître le nombre d’apprenants arrivés au bout de leur formation à distance. S’ils sont nombreux au moment de l’inscription d’un MOOC, leur nombre diminue au fur et à mesure de l’avancée de la formation pour n’être plus que 2 % à 10 % à la fin de la formation. Cela peut s’expliquer par plusieurs facteurs.

  • Des profils variés

Les apprenants ont des attentes différentes et si le MOOC se veut ouvert à tous, il n’est pas forcément adapté à tous les profils d’apprenants, ce qui crée de la frustration et favorise le décrochage.

  • Des formations consommables

Les apprenants s’inscrivent à un MOOC dans le but d’apprendre une chose en particulier, mais ne s’intéressent pas à l’intégralité de la formation dispensée. Ils picorent le contenu proposé sans s’investir pleinement dans la formation.

  • Un manque d’interaction

Le manque d’interaction peut jouer un rôle dans le décrochage des apprenants inscrits à des MOOCs. Les vidéos ne suffisent plus à capter leur attention.

Afin d’améliorer son taux de complétion, il est donc nécessaire de travailler ces différents éléments. Bien définir, dès le début, les profils types, les missions réalisées et les apprentissages à tirer du MOOC permet d’améliorer sa réussite dès l’inscription des apprenants. Il sera alors simplement question d’arriver, au fil du MOOC, à les garder captivés.

Glowbl est une plateforme d’espaces collaboratifs pour le travail hybride. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à prendre contact avec nos équipes ou essayez gratuitement.

Merci pour cette information !

 

Nous avons bien pris en compte votre thématique favorite.
À bientôt, pour de nouvelles lectures.

Vous avez raison !

 

En distanciel comme en présentiel, le manque de présence de la part du formateur a des conséquences sur la satisfaction de l'apprenant.
On vous laisse découvrir notre article sur le sujet.
Bien sûr, la variété des contenus est aussi un facteur de réussite pour vos classes virtuelles ;)

Vous avez raison !

 

La variété des contenus est un facteur de réussite pour vos classes virtuelles.
Mais ne négligez pas pour autant la présence du formateur.
En distanciel comme en présentiel, un manque de présence a des conséquences sur la satisfaction de l'apprenant.
On vous laisse découvrir notre article sur le sujet ;)