La fresque du facteur humain, c’est quoi ?


Innover en formation en 2023, c’est souvent hybrider des formations. Et cela bouscule les habitudes de bon nombre de formateurs comme d’apprenants ! Et quand bien même l’envie est présente, une résistance peut se créer et l’envie ne pas se concrétiser. C’est dans ce contexte que Tania Leloup Choppy propose aux organisations qu’elle accompagne la Fresque du Facteur Humain. Cet atelier a précisément été conçu par Humans Matter, Nous sommes Vivants et le Gieco-IPBC pour permettre à chacun de renouer avec sa capacité d’action. Eclairage sur cette animation.

L’objectif de la Fresque du Facteur Humain

 « Explorer les mécanismes humains qui freinent ou favorisent le passage à l’action » explique Tania Leloup Choppy avant de préciser « pour cet atelier de 3h, les 6 à 12 participants seront amenés à coconstruire une représentation commune grâce à l’intelligence collective ». Puis d’ajouter, « l’attention et l’écoute constituent le socle de la co-construction et de sa richesse. Voilà pourquoi, veiller à ce que le cadre offre convivialité, sécurité et disponibilité me paraissent essentiels. Par exemple, s’assurer que la date prévue pour l’atelier ne soit pas trop proche d’une échéance ou d’un évènement à fort enjeu pour les participants est utile. »

Les étapes …

Après un accueil, la fresque se vit en 3 étapes, guidées par un facilitateur, indique Tania Leloup Choppy :

  1. Les participants identifient un comportement qu’ils souhaitent tous adopter au moins un petit peu 
  2. Ils sont amenés à comprendre le rôle que jouent les émotions, les biais et d’autres facteurs dans la modification des comportements humains en partageant leurs expériences propres.
  3. Ils font le point sur leurs découvertes avant de se quitter.

Une expérience bénéfique pour les participants

« L’atelier va pousser les participants, tous acteurs du changement en organisation, à réaliser pourquoi il est si difficile de se transformer » explique Tania Leloup Choppy « Par la découverte du fonctionnement de l’être humain chacun va comprendre un peu mieux ses réactions comme celles des autres. Ce savoir facilite le petit pas de côté qui permet d’aller vers un changement de comportement. Cette prise de conscience permet également une plus grande ouverture au comportement des autres.» avant de conclure : « en outre, chaque participant vit une expérience en intelligence collective qui booste ses sentiments de compétence et d’appartenance et ainsi augmente sa motivation intrinsèque et donc optimise son passage à l’action. »

Des effets immédiats à entretenir

Pour Tania Leloup Choppy, « La fresque du facteur humain est comme l’étincelle qui permet de démarrer un feu. Elle offre une prise conscience et l’identification d’un petit pas individuel réaliste pour aller dans la direction du changement souhaité. 

À l’issue de chaque fresque, l’énergie des participants est haute. Aussi, il est intéressant de prévoir d’autres ateliers réguliers, toujours en intelligence collective pour utiliser et relancer cette énergie. Un atelier plan d’action puis des ateliers de codéveloppement constituent d’excellentes suites à une fresque du facteur humain. »

Si la fresque du facteur humain peut ainsi s’avérer un outil efficace sur lequel s’appuyer pour embarquer les équipes dans tout projet de transformation, l’atelier peut en plus aussi bien s’envisager en présence que sur Glowbl « qui offre la convivialité requise et la prise de responsabilité puisque que chacun peut décider de se rendre sur la table de son choix ! » témoigne Tania Leloup Choppy. 

Raison de plus de l’intégrer à votre stratégie de transformation pour la faciliter !

Plus d'articles

Post navigation